Nouveaux arrivants et témoignages


























En 2016, le canton de Lingwick accueillait
Le mercredi 7 septembre 2016, les membres du conseil recevaient avec joie les nouveaux résidants.

Valérie Watier, Dominique Thibault-Ricks, Averie Watier et Tyson Coulombe s’installent dans la maison qu’occupait Isidore Grenier. De Saint-Chrysostome, près d’Hemmingford, ils ont trouvé la maison sur Kijiji et elle leur a plu puisqu’ils souhaitaient changer de vie à cause de la maladie chronique de Valérie. Ils recherchaient la tranquillité à la campagne.

Maxime Nadeau et Michel Vézina (angle 108 et 257) : Maxime, libraire et étudiant en littérature et en linguistique à Montréal, vient ici d’abord pour Le Buvard (librairie ambulante) et par la suite pour Le Salon Publibrairie. Il adore l’endroit. Michel, membre fondateur du Cochon SouRiant (théâtre ambulant), a été résidant permanent de Lingwick de 1994 à 2001. Depuis 2001, il partageait son temps entre Montréal, Paris, Port-au Prince et Lingwick. Il croit que la littérature peut rayonner dans les milieux ruraux autant que dans les grandes villes. Il crée chez nous la librairie ambulante et le Publibrairie avec Maxime Nadeau.

Guillaume Pichette, Mélanie Fallon et Abigaël acquièrent la propriété de Suzane Beaudoin. De Saint-Élie-d’Orford, ces natifs de Saint-Jean-sur-Richelieu sont venus à Sherbrooke pour les études. Pour s’établir à long terme, ils cherchaient un endroit en campagne, dans un cul-de-sac, dernière maison, avec 25 acres puisqu’ils souhaitent éventuellement avoir des chevaux et pour leur élevage de bergers allemands.

Normand Huard et Jocelyne Paré achètent la maison de Marthe Bolduc. Jocelyne vient de Fontainebleau et Normand de Sacré-Cœur- de-Marie. Normand a déménagé à Weedon à l’âge de 7 ans. Depuis cinq ans, ils habitent à Coleraine. Ils sont venus s’établir à Lingwick, après la retraite de Normand, pour être proches de leur famille.

Mélina Dubois-Verret, Mathieu Labrie, Simone et Madeleine construisent une résidence sur le chemin du Belvédère. Natifs de Sainte- Catherine-de-la-Jacques-Cartier, ils quittent Montréal, quartier Hochelaga, pour s’installer à la campagne et y élever une famille. Ils sont très heureux d’habiter à Lingwick.

Patrick Pouliot achète de Michel et Manon Rousseau la maison Corriveau. Patrick a passé 35 ans de sa vie à Pointe-aux-Trembles (Montréal); puis il a habité à Lavaltrie pendant 13 ans. Il a travaillé dans les raffineries pendant 25 ans, jusqu’à la fermeture. Le coût des propriétés l’a amené à visiter le canton et rendu ici, il a eu un coup de cœur pour l’ensemble de l’environnement et de la région. De plus, il trouve que tout le monde est sympathique. Il souhaite maintenant se convertir en fermier.

Danielle Leclerc et Serge Adam achètent la Ferme Rancourt. Ils habitaient à Boucherville. Serge a un emploi à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) à Sherbrooke. Ils voulaient une belle terre avec une érablière, ce qui est plus accessible dans la région de Sherbrooke que sur la Rive-Sud de Montréal. Manon Rousso, qu’ils ont visitée puisqu’elle avait une terre à vendre, mais sans érablière, les a orientés vers la Ferme Rancourt.

(Photo : Manon Rousso)
Assis : Serge LaRochelle, Josée Bolduc, Marcel Langlois et Caroline Poirier.
Au centre, les enfants : Averie Watier et Tyson Coulombe
Debout de gauche à droite : Manon Rousseau, Serge Adam, Danielle Leclerc, Michel Vézina, Mélina Dubois-Verret,
Valérie Watier, Dominic Thibault-Ricks, Maxime Nadeau, Patrick Pouliot, Jocelyne Paré, Normand Huard,
Guillaume Pichette, Mélanie Fallon et bébé Abigaël, Jonatan Audet et Guy Lapointe.

Menu - Nouveaux Arrivants par année
Menu - Nouveaux Arrivants par année
Sondage
Accueil
Nous joindre
Galerie